Euro
9 Octobre 2019 à 10h34 - 51

Réforme de l'épargne retraite : PER, PERE ou PERP ?

De nombreux produits d’épargne envahissent à ce jour le marché des placements divers qui accueille son tout nouveau-né depuis le 1er octobre 2019 : le Plan d’épargne retraite ou PER. On sait cependant que les anciens PERP et les PERE continuent d’être conservés dans le portefeuille de patrimoine des épargnants. Comment s’y retrouver, quelles différences entre ces produits et lequel choisir ?

Le PERP, une épargne personnelle facultative

Commençons par le PERP. Le Plan d’épargne retraite populaire est une épargne personnelle que tout individu peut ouvrir et alimenter à sa guise. Les versements ne sont pas obligatoires mais doivent être effectués de manière régulière étant donné que l’objectif principal du plan est de servir des rentes à vie au moment où l’épargnant part à la retraite. Plus les versements sont consistants, plus les rentes perçues sont confortables.

Le premier inconvénient du PERP est cependant le blocage de l’épargne. Aucune possibilité pour l’épargnant en effet de sortir avant terme. De plus, une fois le départ à la retraite déclenché, l’épargnant ne dispose que des possibilités suivantes : la sortie en capital (20%) combiné à la sortie en rente (80%), ou la sortie intégrale en rente. Le primo-accédant peut aussi demander à opérer une sortie 100% en capital à cette échéance.

Le PERE : une épargne entreprise obligatoire

Le PERE est un plan d’épargne retraite entreprise qui reprend les dispositions de l’article 83. C’est l’entreprise qui verse les cotisations du PERE, versements obligatoires et pouvant être complétés par ceux du salarié bénéficiaire. Ce ne sont pas tous les salariés de l’entreprise qui pourront bénéficier du PERE. Toutefois, les critères de sélection ne doivent pas revêtir des caractères discriminatoires.

Le montant du PERE est fixé au moment de l’ouverture du plan, de même que le taux de cotisation. Ce taux sera identique pour tous les salariés de l’entreprise qui seront sélectionnés pour bénéficier de ladite épargne. Le montant du PERE est donc fonction du salaire annuel brut de l’employé. La revalorisation du taux peut avoir lieu par rapport à l’évolution du PASS.

Le dénouement du PERE se traduit par le versement d’une rente viagère à l’employé à partir de la date où il partira à la retraite.

Le PER : un contrat à trois ramifications

Quant au nouveau PER, c’est un contrat unique qui se compose à la fois du PERP, du PERE mais aussi du PERCO qui est une retraite collective. C’est grâce à la loi PACTE que les conditions de sortie ainsi que la fiscalité de ces trois produits ont été révisées pour une meilleure attractivité des produits. Voici donc les trois volets qui constituent le PER :

  • le PER individuel : épargne volontaire qui est la refonte du PERP
  • le PER catégoriel : épargne obligatoire alimentée par l’entreprise. C’est la version PERE réintégrée avec les réformes fiscales.
  • le PER collectif : épargne facultative alimentée aussi bien par le salarié que par l’employeur. Les versements prennent la forme de la participation, de l’intéressement et des abondements, ainsi que des CET ou compte épargne-temps (repos et congés non pris).

En résumé, le PER se veut plus attractif que les anciens contrats afin de garantir la retraite du souscripteur. Par exemple, en cas de changement de situation, l’épargne est conservée dans un même produit. Avec les anciens contrats, l’épargnant est dans l’obligation de détenir plusieurs contrats selon sa situation : s’il est salarié (PERP, PERCO, PERE) ou sans emploi (PERP), chef d’entreprise (PERCO, PERE), s’il devient un travailleur indépendant (Madelin), etc. Avec le nouveau PER, un seul contrat suffit, quelle que soit l’évolution de la situation de l’épargnant.

Pour tout conseil, accompagnement, simulation, vous pouvez vous rapprocher directement des spécialistes de l’épargne sur per.fr.

Réagissez !

Secteur d'investissement

  1. 5 Sept. 2019L'innovation digital dans le milieu du financement92
  2. 24 Juil. 2019Les banques au Luxembourg, une opportunité pour vous146
  3. 10 Juin 2019Pourquoi les rendements des SCPI ne faiblissent pas ?356
  4. 19 Mars 2019Comment faire pour revendre une chambre en EHPAD ?407
  5. 12 Fév. 2019LMNP et résidence senior : un investissement rentable pour l'avenir339
  6. 25 Fév. 2018Investir dans un EHPAD d’occasion, c’est possible ?839
  7. 25 Fév. 2018Toutes les explications sur la SCPI pour investir615
  8. 17 Janv. 2018Résidence étudiante à Lyon861
  9. 20 Déc. 2017Présentation du gestionnaire EHPAD DOMIDEP756
  10. 17 Déc. 20173 choses à savoir avant d'acheter une résidence senior566